OBLIGATIONS DEFINITION

Qu'est-ce qu'une obligation?

Une obligation est un instrument à revenu fixe qui représente un prêt consenti par un investisseur à un emprunteur (généralement une entreprise ou un gouvernement).


Les obligations sont utilisées par les entreprises, les institutions ou les États pour financer des projets et des opérations. Les propriétaires d'obligations sont les créanciers de l'émetteur.


Une obligation comprend une date de fin à laquelle le nominal du prêt doit être payé au propriétaire de l'obligation et recensent les conditions des paiements d'intérêts variables ou fixes effectués par l'emprunteur.

Les concepts clefs

  • Une obligation est considérée comme un instrument à revenu fixe, car les obligations versent traditionnellement un taux d'intérêt fixe (coupon) aux porteurs de créances. Aujourd’hui il existe aussi des taux d'intérêt variables ou flottants.

  • Les prix des obligations sont inversement corrélés aux taux d'intérêt: lorsque les taux montent, les prix des obligations baissent et vice-versa.

  • Les obligations ont des dates d'échéance auxquelles le montant du principal doit être remboursé intégralement sous risque de défaut de paiement.

Les émetteurs d'obligations

Les gouvernements (à tous les niveaux) et les entreprises utilisent couramment des obligations pour emprunter de l'argent. Les gouvernements doivent financer des routes, des écoles, des barrages ou d'autres infrastructures.

 

Un état qui émet une obligation dans sa propre devise émet un Emprunt d'Etat, un état qui émet un emprunt dans une autre devise que la sienne émet une obligation souveraine. C'est le terme d'obligation souveraine qui est le plus employé dans le jargon financier.


De même, les entreprises empruntent souvent pour développer leur entreprise, pour acheter des biens immobiliers et du matériel, réaliser des projets. Pour la recherche et le développement ou pour embaucher des employés. 

Pourquoi des obligations plutôt qu’un emprunt ?

Le problème que rencontrent les grandes organisations est qu'elles ont généralement besoin de beaucoup plus d'argent qu’une banque peut fournir via un simple prêt. 


Les obligations permettent à de nombreux investisseurs individuels d'assumer le rôle de prêteur, chacun prêtant une petite partie du capital total.


Les marchés obligataires permettent aux prêteurs de vendre leurs obligations à d'autres investisseurs d'acheter des obligations à d'autres particuliers, longtemps après que l'organisme émetteur d'origine ait levé des capitaux.

Comment fonctionnent les obligations

Les obligations sont communément appelées titres à revenu fixe et constituent l'une des trois classes d'actifs que les investisseurs individuels connaissent généralement, avec les actions (actions) et les équivalents de trésorerie.


De nombreuses obligations de sociétés et d’État sont cotées en bourse; d'autres sont négociés uniquement de gré à gré (OTC) ou en privé entre l'emprunteur et le prêteur.


Lorsque des entreprises ou d'autres entités ont besoin de lever des fonds pour financer de nouveaux projets, maintenir leurs activités en cours ou refinancer des dettes existantes, elles peuvent émettre des obligations directement aux investisseurs. L'emprunteur (émetteur) émet une obligation qui comprend les conditions du prêt, les paiements d'intérêts qui seront effectués et la date à laquelle les fonds prêtés (capital de l'obligation) doivent être remboursés (date d'échéance). Le paiement des intérêts (le coupon) fait partie du rendement que les obligataires gagnent en prêtant leurs fonds à l'émetteur. Le taux d'intérêt qui détermine le paiement est appelé le taux du coupon.


Le prix initial de la plupart des obligations est généralement une valeur nominale de 100 $ ou 1 000 $ par obligation individuelle. Le prix de marché réel d'une obligation dépend d'un certain nombre de facteurs: la qualité du crédit de l'émetteur, la durée jusqu'à l'échéance et le taux du coupon par rapport à l'environnement général des taux d'intérêt à l'époque. La valeur nominale de l'obligation est ce qui sera remboursé à l'emprunteur une fois que l'obligation arrive à échéance.


La plupart des obligations peuvent être vendues par l'emprunteur initial à d'autres investisseurs après leur émission. En d'autres termes, un investisseur obligataire n'a pas à détenir une obligation jusqu'à sa date d'échéance. Il est également courant que les obligations soient rachetées par l’emprunteur si les taux d’intérêt baissent, ou si le crédit de l’emprunteur s’est amélioré, et il peut réémettre de nouvelles obligations à un coût inférieur.