ACTIONS DEFINITIOIN

Qu'est-ce qu'une action ?

Une action (également connue sous le nom de titre de participation) est un titre représentant la propriété d'une fraction d'une société.

 

Le propriétaire de l'action a droit à une certaine proportion des bénéfices de la société.

Les actions sont achetées et vendues majoritairement sur les marchés boursiers, bien qu'il puisse également y avoir des ventes privées, elles constituent la base des portefeuilles de nombreux investisseurs individuels. 

Les concepts clefs

  • Une action est un titre indiquant que son détenteur détient une part de la société émettrice.

  • Les sociétés émettent (vendent) des actions pour lever des fonds afin de faire financer leur activité.

  • Historiquement, elles ont un rendement plus élevé sur le long terme que la plupart des autres actifs.

Comprendre les actions

Les sociétés émettent (vendent) des actions afin de lever des fonds pour faire fonctionner leurs entreprises, en contrepartie elle cèdent une part du contrôle de leur société au futur détenteur de l’action (l’actionnaire).


La proportion des actions détenues par l’actionnaire est déterminée par le nombre d'actions qu'une personne possède par rapport au nombre total d'actions en circulation.


Par exemple, si une société a 1 000 actions en circulation et qu'une personne possède 100 actions, cette personne aura droit à 10 % des bénéfices de la société.


Attention,  les biens de la société sont juridiquement séparés des biens des actionnaires, ce qui limite la responsabilité de la société et de l'actionnaire. Si la société fait faillite, un juge peut ordonner à cette dernière de vendre ses biens pour rembourser les créanciers - mais les biens personnels de l’actionnaire ne seront pas concernés. De plus le tribunal ne pourra même pas obliger l’actionnaire à vendre ses actions. De même, si un actionnaire fait faillite, il ne peut pas vendre les actifs de la société pour rembourser ses créanciers.


Le cours de l’action évolue en fonction de l’offre et de la demande, plus de gens achètent l’action, plus le cours augmente (plus-value), plus de gens vendent l’action plus son cours baisse (moins-value).

Principe et fonctionnement

Si l’on résume, ce qu’un actionnaire possède en réalité, ce sont des actions émises par la société ; et cette société possède les actifs détenus par l’entreprise. Donc, si vous possédez 33% des actions d'une société, vous ne pouvez pas affirmer que vous possédez un tiers des actifs cette société ; vous pouvez au contraire affirmer que vous possédez 100% du tiers des actions de la société ou que vous contrôlez la société à hauteur de 33%. 


En résumé, ce n’est pas parce qu’un actionnaire possède des parts qu’il peut faire ce qu’il veut d’une société ou de ses actifs. Un actionnaire ne peut pas entrer dans la société et repartir avec une chaise, car c'est la société qui est propriétaire de cette chaise, et non l'actionnaire. 


C'est le principe de la "séparation de la propriété et du pouvoir de contrôle".


Si Le fait de posséder des actions, ne vous donne pas le droit de repartir avec une chaise, il vous donne le droit de voter aux assemblées d’actionnaires, de recevoir des dividendes (qui sont les bénéfices de la société) s’ils sont distribués, vous avez également le droit de les vendre.


Par ailleurs si vous possédez une majorité d’actions vous pouvez indirectement contrôler la direction d’une entreprise en nommant son conseil d’administration.

Autres utilisations

Il arrive qu'une entreprise effectue des rachats d'actions.

Deux cas de figures sont envisageables : 

  • Rachat d'actions pour soutenir le cours de l'action : 

    • En rarifiant la quantité d'actions sur le marché, toutes choses égales par ailleurs, le cours de l'action remonte.​

  • Amplification de la liquidité :

    • A travers un contrat de liquidité, une entreprise engage un prestataire de services qui lui servira de contrepartie pour l'achat et la revente de ses actions. Ces échanges continus permettront à l'action d'enregistrer un volume de transaction plus important et de lisser les prix, évitant des fluctuations trop fortes.​